Cultural

Les murs ont des oreilles mais ils ont aussi une voix.
Lepetitjournal.com Grèce. |

A contre-courant du star-system, des émissions de télé-réalité qui rendent célèbres des personnes parfois sans aucun talent, Bleeps se distingue par son anonymat. Ce qu’il destine à la postérité, c’est son travail : sur les murs de la ville d’Athènes. Portrait d’un artiste de rue

*

Lepetitjournal.com : Que signifie le nom “Bleeps” ? A-t-il un sens particulier ?
Bleeps : Il ne signifie rien en particulier. C’est juste un mot qui sonne bien. Je cherchais un nom qui soit musical.

Quand avez-vous commencé le street art ?
Il y a pratiquement 10 ans. J’étais étudiant, je cherchais un moyen de m’exprimer. C’est pendant un voyage au Royaume-Uni que le street art s’est imposé à moi, comme une évidence.

Quelles sont les thématiques qui vous tiennent le plus à coeur ?
Les problématiques qui m’intéressent sont celles, existentielles et politiques qui gouvernent le monde. Je n’ai pas de sujet de prédilection ; quand un thème me plait, je me lance.

source/read morehttp://www.lepetitjournal.com

 

Leave a Reply

*

© 2009 LivinLovin. All rights reserved - Created by Top Creations TopCreations.